Käthe Kollwitz, née le 8 juillet 1867 à Königsberg, en Prusse (aujourd’hui Kaliningrad, Russie), et décédée le 22 avril 1945 à Moritzburg, près de Dresde, en Allemagne, était une artiste et sculptrice allemande renommée pour ses œuvres profondément émouvantes et socialement engagées.

Issue d’une famille de la classe moyenne, Kollwitz développe très tôt un intérêt pour l’art. Elle étudie d’abord à Königsberg avant de poursuivre sa formation à Munich et Berlin. C’est durant ces années formatrices qu’elle commence à forger son style unique, caractérisé par des images puissantes et expressives reflétant souvent les souffrances et les luttes des classes ouvrières.

Son mariage en 1891 avec le médecin Karl Kollwitz, qui travaille dans un quartier pauvre de Berlin, l’expose directement aux réalités de la pauvreté et de la détresse sociale. Ces expériences influencent profondément son œuvre artistique. Ses premières gravures, telles que la série « La Révolte des Tisserands » (1893-1897), témoignent de son engagement envers les questions sociales et politiques.

La Première Guerre mondiale marque un tournant dans la vie de Kollwitz. La mort de son fils Peter au combat en 1914 la plonge dans un profond désarroi et alimente une série d’œuvres exprimant le deuil et la protestation contre la guerre. Ses œuvres de cette période, telles que « Les Parents Endeuillés » (1914-1919), sont parmi ses plus célèbres et poignantes.

Kollwitz devient également active politiquement, s’engageant dans des mouvements pacifistes et socialistes. Cependant, avec l’arrivée au pouvoir des nazis en 1933, son art est considéré comme subversif et elle subit une censure croissante. Malgré cela, elle continue à créer, se concentrant davantage sur la sculpture.

Ses dernières années sont marquées par la guerre et la perte. Son petit-fils tombe au combat durant la Seconde Guerre mondiale, et son travail subit des restrictions encore plus sévères sous le régime nazi. Kollwitz meurt quelques jours avant la fin de la guerre en 1945.

Aujourd’hui, Käthe Kollwitz est célébrée pour son œuvre qui combine une maîtrise technique exceptionnelle avec une profonde compassion humaine. Ses gravures, dessins et sculptures continuent d’être exposés dans le monde entier, témoignant de son engagement inébranlable envers la justice sociale et la paix.